Articles - MiniDisc / MD

Réparation MD recorder Sony MDS-B5

  |   336  |  Commentaires (3)  |  MiniDisc / MD
Une petite MDS-B5 à réparer pour aujourd'hui. Vendue HS, évidemment je n'ai pu résister. Ce sera ma deuxième unité. Le symptôme : le MD ne rentre pas, elle n'accepte pas les disques. Le vendeur m'affirme qu'il a démonté, regardé mais n'a rien tenté. Ce qui au final s'avèrera à moitié vrai. :lol D'ailleurs les vis extérieures ne sont pas celles d'origine mais les pas de vis sont identiques donc pas de dégâts. La façade est en très bon état, aucun bouton de cassé, aucune inscription effacée, il ne lui manque que ses 4 pieds. On trouve des compatibles pour 2 euros le lot de 10 sur eBay.



L'appareil est complet il ne manque rien.



Bon les gars sachez que ça se voit quand vous avez débranché des nappes...



On tombe sur un honteux bidouillage fait maison car quelqu'un a du faire le forcing. :) Un bout de plastique a cassé et a été remplacé par un morceau de métal fondu à l'arrache avec un fer à souder. Bon le problème ne se situe pas là ce montage fait bien l'affaire même s'il est moche.



Le lecteur s'allume mais plante après son "System Check" : écran noir.



Quand une platine MD ne démarre pas c'est souvent que la mécanique est bloquée dans une mauvaise position. Il y a des petits interrupteurs pour informer le CPU sur le positionnement des divers éléments mobiles du chariot. Si ce n'est pas cohérent la platine ne fait plus rien. Le problème récurrent de cette mécanique MDM-2 c'est la plaque métallique supérieure qui glisse toute seule. Amis de La Poste bonjour !!! En mode STOP (ou MD éjecté) elle est normalement retenue par cette pièce en plastique blanc qui pivote.



Pour remettre la mécanique en état il suffit de re-accoupler les deux pièces : tenir écartée vers la gauche la pièce en plastique blanc, ramener la plaque métallique supérieure en fin de course vers le fond et puis relâcher la pièce en plastique. Normalement cela doit donner ça :



Bizarrement ça remarche mieux maintenant :



Par contre la tête d'enregistrement est cassée, elle se baladait dans l'appareil.



Ce n'est guère surprenant, merci à Sony pour cette conception génialissime. En fait la plaque métallique supérieure gère justement l'abaissement et la remontée de la tête d'enregistrement. Comme cette plaque s'est décrochée de la pièce en plastique blanc et a glissé vers l'avant comme dit précédemment : résultat la tête d'enregistrement s'est retrouvée abaissée contre la lentille (même sans MD dans la machine). Il suffit donc que quelqu'un tente de mettre un MD dans la platine pour que la tête se fasse plier ou casser sur le passage, surtout si on force un peu. :(

Le bloc méca. et la façade qui va partir pour un petit bain.



Bloc méca tout démonté :



La tête cassée et une que j'avais en stock.



Le temps que la façade fasse trempette dans l'eau savonneuse, quelques essais une fois la tête réinstallée avec le panneau de commandes à l'air libre. L'afficheur VFD a quelques heures de vol, beaucoup des segments faiblards. Par la suite j'ai pu regagner en luminosité après avoir appliqué la technique de suralimentation des filaments avec mon alimentation de labo pendant quelques secondes (13V DC sont suffisants).



La nouvelle tête en l'air. :lol



Un autre problème bien connu, le leakage du Gold Cap 1F 5.5V dans l'alimentation. Vous ne voyez rien ?



De l'autre coté on voit mieux la corrosion :



Il faut malheureusement sortir toute la carte pour accéder aux soudures dessous :



Le mieux étant de le supprimer et de tout nettoyer à l’acétone. Il ne sert qu'en cas de coupure de courant, ça ne sera pas une grosse perte. La grosse tâche sur le PCB laissée par notre ami (avant nettoyage) :



Certains condensateurs sont aussi mal en point et méritent purement et simplement un remplacement. Merci le Peak Atlas ESR70.



Voilà c'est terminé. J'attends les pieds qui arrivent de Chine pour la photo finale.