Articles - Xsara

Diagbox/Lexia/Actia 9780.Z5

  |   3172  |  Poster commentaire  |  Xsara
Cette page concentre uniquement mes connaissances pour ma Xsara. Je n'ai jamais diagnostiqué d'autres voitures que la mienne. Je n'ai, par conséquent qu'une connaissance parcellaire de l'univers du diagnostic auto.

Les sources & obtenir du support





Glossaire (Jargon)



  • VCI : Vehicule Connection Interface : boitier électronique intermédiaire permettant de relier l'ordinateur (PC ou tablette) à la voiture pour faire des diagnostics et des configurations. Il existe des boitiers indépendants multi-marques.
  • La valise : Expression qui désigne le trio Ordinateur (PC tablette) + Logiciel + VCI. Au départ les outils de diagnostic étaient livrés dans une valise de protection à ranger après chaque usage. L'expression est restée. On dit donc "passer sa voiture à la valise" = connecter la voiture à l'ordinateur (pour configuration ou diagnostic).
  • ECU : Engine Control Unit : calculateur moteur = boitier électronique de gestion/pilotage du moteur (injecteurs, capteurs, etc...).
  • BSI : Built-in Systems Interface ou Boitier de Servitude Intelligent en français = boitier électronique de l'ordinateur de bord (habitacle).
  • OBD-2 : On-Board Diagnostics = norme, ensemble de capacités de diagnostic matériel qui est embarqué dans la plupart des véhicules à moteur thermique produits dans les années 2000.
  • ACTIA : Nom d'une société française fabriquant des VCI (et plus généralement de l'électronique embarquée) pour différents constructeurs de voitures.
  • LEXIA : Nom historique donné au logiciel de diagnostic chez Citroën avant 2006.
  • PP2000 : Nom historique donné au logiciel de diagnostic chez Peugeot avant 2006 (Peugeot Planet 2000).
  • DIAGBOX : Nom donné au logiciel de l'interface commune qui regroupe LEXIA et PP2000. C'est ce logiciel qu'on lance.
  • 9780.Z5 : Code de la pièce (numéro OE) donné à la VCI chez PSA que j'utilise.
  • VIN : Vehicle Identification Number : code alphanumérique unique qui est donné à chaque véhicule. Lien
  • OPR : Organisation des Pièces de Rechange : numéro symbolisant la date de fabrication du véhicule. Très important. Selon les modifications faites en usine en cours de production le logiciel peut ne pas dialoguer de la même façon. Lien - Lien 2


Mes débuts



J'ai du me frotter au "petit monde du diag" le jour ou ma Xsara n'a plus voulu reconnaitre mon plip HF pour ouvrir ou fermer ma voiture à distance suite à un retrait prolongé (ou mauvais retrait) de la batterie. C'était en octobre 2015. Après voir tenté en vain plusieurs fois et plusieurs procédures différentes pour resynchroniser la clé avec la voiture, cela n'aboutissait toujours pas. J'ai compris au bout d'un moment qu'il y avait un problème plus sérieux. Après avoir parcouru les forums, je me suis aperçu que cela était déjà arrivé à d'autres et qu'il ont du faire faire un "réapprentissage des clés". Chose qui se fait en garage avec un ordinateur, les clés et la carte à code. J'avais relaté cela dans une vidéo Youtube :



Confidentialité



Visiblement certains dans les commentaires Youtube n'ont toujours pas compris que si je ne m'épanchais pas plus que cela sur la procédure et que si c'était flouté dans la vidéo c'est qu'il devait y avoir une bonne raison derrière. :) Alors pourquoi ? Car un particulier comme vous et moi n'est tout simplement pas censé avoir ce genre de boitier (et le logiciel) en sa possession. C'est avant-tout réservé aux professionnels de l'automobile. Pour que l'amateur moyen puisse avoir ce produit entre les mains pour un tarif décent il n'y a pas 36 solutions : la plupart des boitiers vendus sont des contrefaçons chinoises et que le logiciel est tipiaké. C'est donc complètement illégal à la base. Certains n'ont visiblement pas pu le deviner eux-mêmes. :hum :o

Mais pourquoi ne pas utiliser un simple câble ELM327 plutôt ?





Le module OBD2 (filaire ou bluetooth), à base de puce ELM327 bien connue, ne sait dialoguer qu'avec le calculateur moteur (ECU) et n'a rien à voir avec Diagbox. Certains se trompent encore. C'est bien uniquement pour voir ce qu'il se passe coté moteur et il faut un logiciel tiers. Diagbox ne reconnait pas les ELM327 et ces derniers ne peuvent aucunement dialoguer avec le BSI de PSA. Le BSI qui lui n'est pas normalisé OBD et est 100% propriétaire. Pas le choix, il faut donc l'interface du constructeur de la voiture (ou compatible) et le logiciel spécifique pour avoir la main dessus. On va plus loin que le simple diagnostic auto avec cet outil. Le couple VCI ACTIA + logiciel DIAGBOX permet par exemple de configurer (activer/désactiver) des options sur le véhicule, des télécoder les injecteurs (nécessaire sur certains véhicules) et aussi de faire un réapprentissage des clés. Un ELM ne peut pas faire cela :



Il est à noter que la VCI 9780.Z5 permet évidemment d’accéder également aux infos de la norme OBD2 (comme un ELM327 le ferai) mais juste en affichage instantané. Acheter un ELM327 à coté n'est pertinent que si on veut utiliser les valeurs remontées par l'ECU pour les utiliser avec un logiciel qui fait de la traçabilité (log), des courbes ou de l'analyse. Le logiciel Diagbox ne propose pas cela via la prise ODB2, il faut des sondes spéciales.

La VCI Actia démontée



L'unité comporte deux PCB de très bonne facture bien que ce clone ne soit pas "full chip". Ils existe plusieurs révisions plus ou moins bien copiées et "low-costisées". Elle est auto-alimentée via l'USB et la prise ODB (sauf certains modèles de véhicules anciens).

L'ordinateur / Installation du logiciel / Les mises à jour



Le boitier est généralement livré avec un DVD gravé sur lequel on trouve le logiciel à installer. Sinon il faudra aller les télécharger sur le Web (débouillez-vous !). Vous devrez installer les logiciels sur le disque dur.

Inutile de polluer un Windows que l'on utilise au quotidien avec cela. Évidemment on préférera un PC portable ou tablet-PC pour le coté nomade. La VCI réclame un port USB. N'oubliez pas d'avoir suffisamment d'autonomie niveau batterie. Utilisez un Windows XP ou Windows 7 en 32 bits uniquement. Une machine avec 1Go ou 2Go de RAM fera amplement l'affaire. Ici c'est un Thinkpad T400 dont la batterie est encore vaillante que j'ai recyclé pour cette tâche. Je le laisse dans sa sacoche.



Sinon il est possible d'utiliser une machine virtuelle (par exemple sous VirtualBox) si vous ne souhaitez pas dédier un PC spécifique à cet usage et utiliser un PC perso de manière ponctuelle. Certains membres de forums proposent même des machines virtuelles toutes prêtes à télécharger. Ce n'est pas la solution que j'ai choisi mais cela peut être plus simple pour certains.

L'application est composée de nombreux petits fichiers, les procédures d'installation et de mises à jour sont longues, il n'y a rien d'anormal, il faut laisser faire l'installeur.



L'installation du logiciel Diagbox n'a rien de compliqué pour l'initié, il s'agit de faire suivant, suivant, suivant, etc... Vous n'aurez à installer que lui et rien d'autre. On vous demandera d'installer en premier la version 7.02 globale (complète) en montant une image ISO avec MagicISO Virtual CD. Puis ensuite d'appliquer les mises à jour successives (patchs).



L'interface Diagbox & utilisation



Connecter la VCI à la voiture. Une fois configurée, l'interface du logiciel est celle-ci. En premier choisir la marque et en second choisir le modèle. Super compliqué n'est-ce-pas ?




Une fois le véhicule choisi, le logiciel tente de lire le VIN. Si la lecture ne se fait pas, le saisir.



Choisir l'application :



Indiquer le numéro OPR :



Voici l'application traditionnelle Lexia, l'immense majorité des fonctions utiles se trouve dans la fonction "Diagnostic" :



L'application demande à couper et remettre le contact, car si vous trainez trop au lancement de l'application les calculateurs se mettent en sommeil profond et il n'est plus possible de dialoguer avec eux. Le fait de couper/remettre le contact est en quelque sorte une phase de réveil.



Allons dans les tests, le logiciel fait le tour de tous les "calculateurs" (objets) électroniques. Le but évidemment d'avoir dialogue "OUI" partout et défaut à "NON" partout.




Doublez-cliquer sur les éléments en défaut, on valide que le calculateur est bien un Siemens 801 :



Lecture des défauts (Vanne EGR) :




Après effacement du défaut, la valeur devient "NON" concernant l'injection.



Comme pour un ELM327, on peut tout savoir de l'ECU (contact mis et moteur stoppé, positions pédales, moteur au ralenti) :





Apprentissage des clés (Diagnostic -> Test -> BSI) :





Je dois l'avouer qu'on patauge un peu pour prendre en main l'interface au début. Mais au bout d'un moment ça vient tout seul. Bon courage.