Articles - Pièces / Composants préhistoriques

Boîtier ATX Codegen SuperPower ATX-2001

  |   363  |   Commentaire (1)  |  Pièces / Composants préhistoriques
Unboxing retro pour aujourd'hui. Voici un boîtier ATX old school tout neuf issu de chez CRCD.



Format desktop, pas trop moche mais les finitions de la façade ne sont pas terribles, justes correctes. Ce n'est pas du AOpen quoi.

Derrière rien d'extraordinaire.

Le métal du capot est plus épais que le reste et est même peint à l'intérieur. Bref c'est prévu pour accueillir un cathodique dessus sans problème.

Les accessoires sont dedans.

L'alimentation ATX avec juste le marquage CE. 200W maximum. C'était l'époque où les cartes mères tiraient plus sur le rail 5V que 12V pour alimenter les CPU.

Le classique sachet de visserie, avec en prime une plaque avec le trou qui correspont pour un clavier AT. Le boitier est donc prévu pour accueillir les cartes AT et ATX. Il suffit d'échanger les plaques I/O shield.

La cage pour un ventilateur en façade et le cordon secteur.


L’alimentation ATX est basique (première version), par conséquent seulement 20 broches pour le connecteur principal et pas de connecteur CPU "Pentium 4" (4 broches) supplémentaire.

Tous les trous pour supporter les formats de cartes mères.

En effet ça tombe pile en face pour une Baby-AT de 1996. Bon cette carte mère n'a que le connecteur d'alimentation AT, elle n'a pas de connecteur ATX. Il vaut mieux y placer une autre carte mère pour bénéficier du soft-start avec le bouton de façade.

Allez on passe au plus rigolo. L'alimentation est super légère. Vous connaissez Heden/Advance ? En fait il y a eu dans le passé des tas d'alim low-cost de marques no-name toutes aussi pourries, même en ATX. Un bon exemple ici. L'étiquette est tellement simpliste que ça sent pas bon. On trouve plein de choses sur le web sur ces alims "Codegen" dans les pays de l'est. Le bloc semble exister en 250W et 300W et son schéma est disponible sur Google Images.


J'en parlais il n'y a pas longtemps dans une vidéo Peertube concernant les alimentations à découpage. Ici il n'y a aucun composant de filtrage EMI/RFI au primaire. L'arrivée secteur donne sur un fusible puis sur des straps jusqu'au diodes de redressement. Pas de NTC pour limiter le courant d'appel (inrush current), pas de condensateurs Y, pas de condensateurs X, pas d'inductance. Bah oui tous ces composants coutent de l'argent. On réduit les coûts au maximum.


La taille des condensateurs au secondaire est en rapport avec les 200W de l'alim : pas très gros.

Les soudures sont OK et l'isolation galvanique est propre. L'indication CG-07A semble indiquer une référence de design et laisse donc supposer qu'ils ont conçu le PCB eux-mêmes (CG = CodeGen ?).

Si vous aviez encore un doute sur le fait que ce soit du low-cost à tous les étages.

Pour autant ça fonctionne.