Articles - Vidéos : Youtube & Peertube

Migration Peertube 2019 : pourquoi ?

  |   725  |   Poster commentaire  |  Vidéos : Youtube & Peertube
Cet article est la suite du comment. Même si on m'a souvent dit "tu n'as pas à te justifier", malheureusement dans la vie les gens se posent des questions. Ce qui est écrit ici n'engage que moi et je ne dis pas que tout le monde doit partir de Youtube.

Raison n°1 - Adieu l'épée de Damoclès


Pour ma part je ne suis pas trop concerné par cet aspect car je n'utilise pas de contenu protégé par droits d'auteur. Mais ce n'est pas terrible de savoir que Youtube puisse virer vos vidéos ou votre chaîne quand ça lui chante pour un motif quelconque.

Raison n°2 - Ne plus cautionner ce qu'est devenu Youtube


Comme vous le savez depuis tout ce temps Youtube a changé et est devenu mainstream. Bien sûr certains diront qu'il faut savoir séparer le bon grain de l'ivraie. Que si l'on s'éloigne des tendances on trouve plein de trucs sympas et non racoleur. Ceci est parfaitement vrai, tout n'est pas à jeter sur YT, loin de là. Mais si on y réfléchit, quelque part en y restant dessus on cautionne tout ce joyeux bordel indirectement. Car les petites chaînes peuvent être présentes sur YT justement car ce contenu fonctionne. Les chaînes dites "cancer" génèrent le cash qui permet à YT de subsister et d’accueillir tout le monde, nous en sommes dépendants. (Mind blown)
De plus, concrètement même si vous en êtes l'auteur, votre vidéo elle est chez Youtube, elle appartient quelque part à la plate-forme car elle en à l'exclusivité. Les youtubeurs pourraient-ils mettre leur vidéos ailleurs ? Pas toujours, car il faut du passage lié à l'effet de réseau. Tout cela ne fait qu'entretenir ce monopole, en lui fournissant toujours plus de contenu gratuitement juste pour être le plus vu possible. Sans compter le flicage/ciblage qu'il y a derrière pour le temps de cerveau disponible. Là où sur Peertube les utilisateurs peuvent être plus sereins concernant leurs données personnelles puisqu'elles ne font pas partie du modèle économique (du moins pour mon instance).


<iframe style="max-width:100%" width="720" height="405" src="https://www.youtube-nocookie.com/embed
/f7hymPTI3Oc" frameborder="0" gesture="media" allow="encrypted-media" allowfullscreen></iframe>



Raison n°3 - S'émanciper du "Youtube Game"


Partie explication d'un malaise. Même si vous ne voulez pas y participer, cette chose s'imposera à vous : le dictat du Youtube Game. Youtube est devenu un réseau social avec tous les travers que cela comporte. Ce qui m'a rendu au bout de toutes ces années presque misanthrope comme d'autres. Depuis mes premières vidéos vers 2011, le système s'est emballé. Il fût une époque où une personne faisait les vidéos qu'elle aimait faire (par plaisir et passion) et un certain public, même s'il est "de niche", y était réceptif. On peut faire une analogie avec une intersection (théorie des ensembles).

Bien sûr on peut faire quelques ajustements sur demande pour le confort du public, mais en se laissant prendre au jeu, souvent les youtubeurs dérivent dans la fabrication de vidéos pour satisfaire leur public communauté. Il y a donc quelque part un rapport de soumission malsain où le youtubeur devient une espèce de poupée malléable que le public façonne : Fais des vidéos comme ceci. Tu devrais faire ça. Et puis si t’obéis pas j'irai en regarder un autre. Pour moi on a franchi un cap.

Vous connaissez peut-être le dicton "trop bon, trop con" ? Et bien disons que j'ai souvent flirté avec le trop bon et que maintenant ça m'arrive d'envoyer chier les gens qui clairement abusent (notamment les recherches Google à faire à leur place). Mais en tant que youtubeur moralement cela ne se fait pas (et pose un cas de conscience). Puisqu'un youtubeur dans l'esprit collectif ça doit être au service de sa communauté, ça se dévoue corps et âme. Donc si on refuse, allez directement à la case connard.


<iframe style="max-width:100%" width="720" height="405" src="https://www.youtube-nocookie.com/embed
/lF8oRNjHRd4?start=535&end=584" frameborder="0" gesture="media" allow="encrypted-media" allowfullscreen></iframe>


Ensuite la "communauté". Vous en avez une de fait, votre public. Mais ce n'est pas pour autant qu'on souhaite l'animer. Il n'y a rien d'implicite. Je ne suis pas un berger ou un gourou, et les gens qui me regardent ne sont pas mes moutons ou mes fidèles. Comme je l'ai déjà dit, les gens s'abonnent, se désabonnent, viennent, regardent et repartent comme ils veulent. La liberté en somme. Jamais je n'ai participé au fameux "salut les amis, abonne-toi, mets un pouce bleu, lâche un commentaire" et autres injonctions. Il s'agit de laisser les choses se faire naturellement. Non tout le monde ne cherche pas à "percer" LOL. Les viewers ne me doivent rien et je ne leur dois rien en retour non plus. Ça peut paraître froid et, à l'ère de l'hypercommunication, pas très convivial certes, mais c'est fait exprès. C'est une volonté de garder une certaine distance car la vie ce n'est pas Youtube (ou même les vidéos). Les youtubeurs (surtout bénévoles, désintéressés de la Youtube Money) ne cherchent pas forcément à faire copain-copain avec tout le monde. Et faire des vidéos c'est un simple passe-temps au milieu d'autres. C'est assez sain d'esprit quand on a une vie à coté.

Alors comment faire pour publier des vidéos mais ne pas subir tout le schéma mental associé au Youtube Game ? Le seul moyen est de partir afin de ne plus être catalogué ou étiqueté "Youtubeur". Peertube est arrivé, alléluia. Il faudrait d'ailleurs demander à ElectronikHeart ce qu'il en pense...

https://twitter.com/ElectronikHeart/status/1095272025227227136
https://twitter.com/ElectronikHeart/status/1095270362072449025

Raison n°4 - Errare humanum est, perseverare diabolicum



La dernière raison est purement technique. C'est une chose que j'avais déjà abordée au détour de commentaires avec Philippe Demerliac et Stéphane Marty. La publication sous forme de vidéo n'est pas assez flexible.

flexible deus


La perfection absolue n'existe pas, surtout chez les vidéastes amateurs. Et oui, dans les vidéos il reste toujours des choses qu'il manque de préciser, on loupe des petits trucs et on ne s'en rend compte qu'après l'avoir publiée, zut ! Youtube manque d'une fonctionnalité qui pourtant faciliterait la tâche à beaucoup de monde : celle de pouvoir remplacer une vidéo par une autre (afin d'apporter une précision ou correction). Il existe un outil en ligne qui permet de flouter ou de couper des passages mais hélas c'est trop limité et cela ne remplace pas les annotations. Il n'y a plus la possibilité de marquer du texte sur une vidéo à la volée (et encore cela ne fonctionnait pas sur smartphone). Et justement par rapport à cela une personne m'avait indiqué dans un commentaire :

<span class="formatter-blockquote">Citation:</span><div class="blockquote">Depuis quand il faut voir les descriptifs ou autres pour voir/comprendre une vidéo ?
Le but d'une plateforme comme youtube, ce n'est pas avant tout de partager/regarder des vidéos ?
La video doit être au minimum suffisante à elle-même [...]
Au lecteur ensuite de voir le descriptif ou autre si sa curiosité l'emporte !</div>

C'est juste, tout ceci est hautement révélateur. Une partie des gens ne regardent pas ce qu'il y a autour de la vidéo (date de publication, commentaire épinglé et la description) avant de commenter pour éventuellement contextualiser. Et cela peut générer pas mal de commentaires casse-pied. D'où le fait de pouvoir remplacer la vidéo en cas de besoin. Corriger le texte d'un article associé mis en lien est nettement plus facile. CQFD. Sur Youtube en cas de pépin votre vidéo reste ad-vitam æternam en l'état. Ce n'est pas terrible quand on fait des vidéos techniques qui sont amenées à être durables et qui peuvent servir de référence. Deux options sont actuellement possibles :

  • soit effacer la vidéo et en publier une nouvelle. Ce qui implique : nouvel ID de vidéo + re-notification des abonnés + perte des commentaires existants.
  • soit publier une nouvelle vidéo corrective. Ce qui implique que le visiteur doit se taper deux vidéos à regarder, la mauvaise initiale et enchaîner avec la seconde derrière. Pas terrible comme solution non plus.


En tant qu'administrateur sur Peertube on peut remplacer une vidéo, c'est assez lourdingue à faire mais c'est faisable. C'est en quelque sorte un filet de sécurité supplémentaire qui de nos jours est nécessaire. Le lien de la vidéo reste le même, les commentaires ne sont pas perdus et il n'y a plus de sujet. On avance, on retourne à ce qu'on était en train de faire. Cela concernait essentiellement des vieilles vidéos chez moi, mais je considère que cela peut se reproduire n'importe quand dans la futur avec les vidéos plus récentes.