Articles - MiniDisc / MD

Réparation platine MD Sony MDS-JE510 massacrée

  |   288  |  Commentaires (2)  |  MiniDisc / MD
Récemment le youtubeur "This Does Not Compute" a publié une vidéo de réparation de sa platine Minidisc. Sa MDS-JE320 est une version low-cost de la MDS-JE510. Le bloc mécanique embarqué est le "MDM-3" qui, s'il n'avait pas été assemblé avec des micro-interrupteurs défectueux, aurait été une belle réussite. C'est THE défaut sur ce bloc. La source du problème est un banal micro-interrupteur mal fabriqué qui signale au microprocesseur central qu'un MD est en cours d'insertion dans la fente par l'utilisateur. En raison de ses contacts internes défectueux, il se déclenche de manière inopinée. Le CPU active le moteur de chargement (LOAD) pour l'aspiration d'un MD qui hélas n'existe pas. La mécanique force et des roues dentées en plastique se rongent entre-elles.



Mais bien que sa vidéo soit super explicative et très bien faite, ce qu'il a fait ce n'est que du petit lait. Il est dans le cas gentillet le plus favorable. Quand l'appareil n'a pas été bidouillé par un ahuri avant. C'est facile : si on fait ce qu'il faut dès les premiers bruits bizarres de la pignonnerie, si on le traite "à-temps", le bloc MDM-3 sauvé ne pose plus vraiment de souci par la suite une fois fiabilisé sur ce point.

Voici la MDS-JE510 achetée sur eBay pour pièces. Livrée entourée de plaques d'isolation en billes de polystyrène en cadeau surprise.



Inscriptions en allemand :

L'intérieur est très vide. Tout est présent comme à l'origine.

Après essai, la mécanique fait n'importe quoi lorsque je tente de mettre un MD, les bruits de mitrallettre ne tardent pas à se faire entrendre. Voici la zone à regarder de près, les roues dentées blanches. Ici les dents de la roue du centre commencent à s'effriter.


Il ne faut pas insister, si les dents sont trop attaquées évidemment ça ne fonctionne plus et il faut remplacer la ou les roue(s) abimée(s). Et comme ce sont ces pièces qui sont toujours abimées dans une MDM-3, elles sont difficiles à trouver en bon état. Impression 3D possible ?
Le mécanisme qui cherche à éjecter :

Il est impératif de sortir le bloc pour y intervenir dessus :

La BD-BOARD. Aucun souci avec cette carte, pas de condensateur à remplacer ici.

On démonte gentiment...


L'interrupteur "CHUCKING-IN" maléfique. Même défectueux, sa plaque en métal n'a pas a être tordue comme cela, il a été ouvert/massacré par une personne.

Et ce n'est pas le seul interrupteur qui a été bousillé, un deuxième :


De découverte en découverte, la tête d'enregistrement a été resoudée à la va comme je te pousse :


Une réparation de cette pièce est possible même cassée, mais là c'est merdique, un fer non adapté a été utilisé : mis trop chaud le fer fait fondre le plastique. Impossible d'utiliser celle-là, d'un les brins sont trop courts et de deux, les zones fondues vont "rapper" à la surface du MD. J'en ai quelques unes en stock, celle là va rejoindre les déchets.
Les trouvailles continuent... cette fois c'est le switch "PROTECT" explosé dont les 3/4 sont manquants. :@

Le bloc KMS-260A ne semble pas avoir été maltraité. RAS.

Je continue le démontage...

Une fois la SWITCH BOARD tombée, au total ce sont 3 interrupteurs que je dois remplacer. Je précise que dans une situation nominale il n'y en a pas autant à changer.





Même le CHUCKING-IN peut rester en place si on fait la manip d'épaissir le métal avec gaine thermo.

Remontage...

Les tests vont se faire sans la tête d'enregistrement. Il est aisé de la retirer et de la remettre en place par le haut du bloc par la suite.

Déjà, la platine peut afficher "NO DISC", c'est bon signe. Cela signifie qu'elle peut rester en attente, au repos, sans que la mécanique ne cherche à aspirer/éjecter constamment.

La lecture fonctionne, pas de bruit anormal, tout est OK. Bloc KMS-260 = pas de surprise.

Nouvelle tête d'enregistrement (d'occasion) mise en place :

J'en ai profité pour installer le module relais 5V pour couper l'alimentation des filaments du VFD en mode standby. L'afficheur étant encore bien lumineux, autant le préserver.


Fin de l'histoire.
Temps remise en état bloc MDM-3 : 2 heures.
Temps installation module relais : 45 minutes.