Articles - Xsara

Remplacement silent-bloc support moteur droit

  |   99  |  Commentaires (4)  |  Xsara
Remplacement du silent-bloc du support moteur droit (coté distribution) pour tenter de résoudre un problème de vibrations dans le tableau de bord à 1500 trs/min qui n'était pas la avant. Les vibrations (résonance) proviennent du moteur et non pas de la boite de vitesse, débrayé ou au point mort, en roulant ou à l'arrêt c'est pareil. Le support inférieur (anti-couple) est en très bon état. Cette vidéo Youtube m'a été très utile.

La patte du moteur coté distribution est posée puis vissée sur le silent-bloc. On démonte gentiment...



Une fois les écrous retirés, soutenir et lever le moteur par le carter d'huile par dessous. Utiliser une planque de bois est conseillé. Mon cric étant d'origine équipé d'un large pad en caoutchouc de 11cm de large, en prenant l'angle du carter pas trop de risque de l'abimer.



Une fois le moteur suffisamment levé, on peut dévisser le support moteur et dégager les silent-bloc qui sont au nombre de deux. Le petit avec deux morceaux de caoutchouc = butée élastique de débattement.



Et le gros qui est vissé à la caisse.



Pour le sortir il faut le faire tourner. Il faut y aller au burin pour cela. Voici les traces (coups) que j'ai laissé dessus, mais il a résisté et j'ai abandonné, j'ai tout remis en place.



Il faut dire que j'étais monté trop petit niveau outillage :



Quelques jours plus tard on recommence mais avec de la catégorie "poids lourd" cette fois-ci :



Bizarrement c'est venu cette fois-ci :



L'ancien affaissé (15 ans) et le neuf :



Un coup de propre. On peut remarquer la trace laissée par le silent-bloc qui a frotté.



Comparaison des deux butées élastiques de débattement (celle du fond (usée) à sa plaque de métal interne apparente) :




Remontage (serrage au burin également) :




Au final cela n'aura servi à rien car mes vibrations sont toujours là. Bien que le gros n'était pas déchiré je pensais que ces silent-bloc étaient fatigués et faisaient moins bien leur office. Loupé. Histoire à suivre...