Articles - Ordinateurs old school

Restauration IBM Thinkpad T40

  |   673  |  Poster commentaire  |  Ordinateurs old school
Compte rendu de la restauration d'un IBM Thinkpad T40 acquis "pour pièces" en état esthétique moyen et surtout partiellement fonctionnel. Il cumule plusieurs problèmes. Déjà il ne boot pas toujours, il faut plusieurs tentatives et au bout d'un moment ça plante au POST et ça fait des artefacts graphiques du genre cela quand on le manipule allumé.




Le clavier n'a pas été nettoyé :)



Le disque dur est absent, mais j'ai du stock. La baie comporte un combo graveur-CD / lecteur DVD.



Comme sur le T400, un port USB de cassé :



Le PC est équipé de 512Mo de RAM, 2 barrettes de 256Mo chaque coté de la carte mère.



De la poussière :






En mode puzzle :



Le CPU SL6F9 :



Le GPU ATI Radeon Mobility 7500 et ses deux puces de RAM de 16Mo. Soit 32Mo au total :



Le quatuor (de gauche à droite) SouthBridge - GPU - Northbridge - CPU :



Après un petit nettoyage, c'est parti pour les réparations. Pour la première étape on va s'occuper des broches tordues du connecteur USB, ici vu de derrière :



Pour le réparer il faudra remplacer le connecteur, malheureusement la pièce n'est pas disponible seule et s'avère être spéciale avec des pattes sur mesure. Le seul moyen d'avoir un connecteur semblable est donc de le prélever sur une carte mère hors service d'un modèle approchant (la série T4x) pour faire un échange. Merci eBay. J'ai utilisé un fer à souder et une station à air chaud pour la transplantation.






Une fois cela fait, deuxièmement, il faut aussi remplacer la pile de la NVRAM. Un classique, l'ordinateur ne retient plus l'heure et les réglages. Un message d'erreur à chaque boot apparait. Un module à base de CR2032 ou CR2016 fera l'affaire.



Et enfin on termine par le plus chaud, le plus compliqué : le reflow du GPU ATI et du southbridge Intel. Ici on n'est pas dans les problèmes de GPU Nvidia, il s'agit bien d'un problème de soudures qui cassent parce que la carte mère se tord au fil des manipulations avec le temps. Pour faire démarrer le portable à tous les coup, il faut appuyer légèrement sur le chip graphique. Le problème est répertorié sur ThinkWiki et concerne toute la série T4x.

Citation:
Bad or broken solder joint on graphics chip. The chip is a ball grid array (BGA) package mounted to the system board. The problem is likely caused by an intermittent connection to the system board due to one or more bad or broken solder joints connecting the BGA to the system board. Thermal and/or mechanical movement breaks the connection, crashing the chip, yielding a blank screen or the BSOD.


J'ai utilisé le même produit Electrolube SMFL que montré dans cette vidéo qui montre bien comment faire avec une station à air chaud. Si on utilise le produit la réparation sera fiable.






Cette fois-ci le portable s'allume à chaque fois.



Un petit Memtest (avec une seule barrette) histoire de voir si ça tient le minimum syndical :



Test du GPU afin de vérifier que ses 32Mo de mémoire vidéo fonctionnent à 100%, ce qui est le cas, une passe complète :



Il ne reste plus qu'à lui trouver une distribution Linux qui fonctionne dessus. j'avais évoqué cela récemment dans les commentaires d'une vidéo de Frédéric Bezies.



Les Thinkpad sont connus pour avoir de multiples problèmes assez casse-pied avec le logiciel libre en général, que se soit le noyau où ils réclament une gestion ACPI particulière, des choses à configurer manuellement dans les fichiers de configuration Xorg pour l'écran et le TrackPoint ou encore lm-sensors qui peut corrompre une EEPROM. Le recueil est disponible ici.

Sans compter ici qu'avec un Pentium M on peut avoir des problèmes de PAE qui reste contournable (lien 1, lien 2, lien 3) comme la bien signalé "NAS et Compagnie". Le processeur Pentium M supporte en interne le PAE mais il n'y a pas le flag associé. La fonctionnalité PAE n'est pas détectée par un noyau lorsqu'il vérifie les flags via CPUID. D'où le "forcepae" qui l'on doit rajouter (deux fois) pour l'indiquer.

Citation:
The Banias family processors internally support Physical Address Extension (PAE) but do not show the PAE support flag in their CPUID information; this causes some operating systems (primarily Linux distributions) to refuse to boot on such processors since PAE support is required in their kernels.


Mais même sans cette histoire de PAE, certaines distributions modernes plantent et d'autres fonctionnent nickel out of the box. Pour l'environnement de bureau, en effet Gnome est à éviter pour les petites machines en raison de sa lourdeur. Je ferais un petit topo là dessus prochainement, mais sur mon R31 c'est XFCE (Debian 9.1) que j'ai choisi et déjà ça occupe bien de la RAM.