News

La fin du métier de Youtubeur ?

le dans Racine - 1 Commentaire
La fin du métier de Youtubeur ?
Comme fin 2016, énième épisode dans l'histoire des youtubeurs qui se plaignent des coups foireux que peut leur porter la multinationale Google. Je vous laisse avec la vidéo d'Absol ci-dessous si vous étiez dans une grotte dernièrement. ;)



Qu'est ce que c'est bien d'être de l'autre coté de la barrière, indépendant et détaché de cela, finalement je vais arrêter de m'apitoyer sur mon sort peut-être. Absol qui remonte dans mon estime au passage avec ses propos à partir de la 12ème minute, enfin. La vrai différence entre les youtubeurs n'est pas entre les gros et les petits en nombre d'abonnés mais entre les amateurs qui y consacrent moins de temps car ils ont un travail à coté et ceux qui font cela à plein temps pour en vivre. Et dans ce monde tout est permis. J'avais identifié par le passé trois "catégories" (même si ce n'est pas bien de mettre des gens dans des cases) dans mon article sur la philosophie youtubienne (à lire). Les gens s'investissent sur leurs chaînes à des degrés différents et à des niveaux de temps, de motivation et d'envie différents. Youtube ce n'est pas la vie mais juste une partie. Les réseaux sociaux globalement non plus d'ailleurs. Mais c'est encore autre chose...

Du coup j'en profite aussi pour parler d'un truc avec lequel il y a un rapport. Une fois je suis tombé sur une vidéo de JeanBaptisteShow LES PLACEMENTS DE PRODUITS et vivre de Youtube. Rien qu'au titre, je me suis dit "oh putain encore un qui va nous expliquer qu'il faut le pardonner de nous faire des placements de produits parce que la pub ne paye pas assez". Et au final pas du tout, j'étais parti dans un procès d'intention énorme, et j'ai été vraiment surpris de sa part, enfin un qui porte ses couilles et ose refuser. L'honneur est sauf. Et à un moment donné il donne même quelques chiffres que je considère comme vraiment affolants.



En gros cette personne (que je respecte au demeurant et qui est même dans la liste des chaînes recommandées, je le dis avant que l'on m'accuse de clash ou autre), explique qu'il travaille 50 heures par semaine pour la moitié d'un SMIC (600 euros/mois). Je vous pose une question à vous cher lecteur : seriez-vous d'accord de travailler 50h/semaine pour 600€ ? Soit 3€ de l'heure environ. Évidemment non. C'est justement le statut du Youtubeur qui permet cela. Statut qui est en fait un mélange entre à la fois un aspect indépendant (être son propre employeur, produire son contenu seul de son coté) mais aussi quelque part un aspect "salarié" (ou au moins sous-traitant) de Google qui le rémunère. Heureusement que la passion est là et tant mieux, mais au final elle dessert qui ?

Donc si vous ne saviez pas que faire des vidéos Youtube (= produire et fournir du contenu audiovisuel) était un combo travail/salaire/situation précaire (sauf pour quelques centaines de personnes pour qui le youtube game fonctionne) et bien maintenant vous le savez. C'est pour cela que je n'y suis jamais rentré. Bienvenue dans le monde des esclaves modernes volontaires, les services financiers de Google vous remercient chaleureusement pour votre dévouement passionnel.

Comme d'habitude : il s'agit d'un avis strictement personnel et qui n'engage que moi et je ne souhaite pas pour autant la fin des youtubeurs pro. et rémunérés.